ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Site de GWODA Adder Abel 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Voici pourquoi je suis chrétien!

1. L'enseignement de Jésus  
 
Le christianisme ne rimerait à rien si Jésus n'y constituait pas le centre. Il a débuté son ministère en tant qu'enseignant, mettant l'accent sur l'amour, la miséricorde, la foi, le pardon et l'honnêteté. Il a enseigné la douceur au lieu de la violence, la générosité au lieu de l'égoïsme, de faire le bien au lieu de faire le mal. Jésus respectait tout le monde, même les gens qui le méprisaient. Il a touché des lépreux, accueilli les enfants, traité femme et étrangers avec respect.  
 
D'autre part, Jésus a vertement critiqué les leaders religieux. Il détestait l'hypocrisie et le mépris. Jésus a fréquenté les pécheurs haïs des leaders. En fait, il était indulgent envers eux. Il a fréquenté des percepteurs d'impôts que les gens haïssaient. Les prostituées trouvaient le pardon auprès de lui, et non la condamnation. Jésus n'a jamais cessé d'enseigner, même s'il savait que les leaders religieux cherchaient à le tuer. Il était un homme intègre, ce qui lui a coûté la vie.  
 
À travers le monde, les gens respectent Jésus à cause de son enseignement. Bon nombre ont tenté de vivre en fonction de cet enseignement. Ils sont devenus disciples de Jésus. Mais il arrive parfois que les adeptes de l'enseignement de Jésus soient étonnés d'apprendre ce qu'il en est vraiment. Jésus a dit que sa relation avec Dieu était unique et que personne ne pouvait aller à Dieu que par lui : " Personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler " (Matthieu 11:27). Certains gens acceptent l'enseignement de Jésus, d'autre le refusent.  
 
2. La résurrection de Jésus
 
 
Les soldats romains ont crucifié des milliers de personnes. Mais aujourd'hui, un seul a des disciples. Pourquoi ? Possiblement parce que Jésus est le seul à avoir été ressuscité.  
 
Selon le livre des Actes, la résurrection de Jésus constituait le message principal de l'Église primitive. Voilà ce dont témoignaient les disciples de l'époque et voilà ce qu'ils enseignaient : " C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins " (Actes 2:32).  
 
Grâce à ce message tout simple, le christianisme a rapidement pris de l'ampleur. Selon Paul, des centaines de personnes ont vu Jésus en vie (1 Corinthiens 15:6). Des milliers ont été convaincus en voyant les apôtres risquer leur vie pour leur raconter ce qu'ils croyaient. Rien d'autre ne fait du sens. Si le corps de Jésus était resté dans la tombe, les leaders religieux auraient utilisé cette raison pour empêcher la diffusion du message.  
 
Ce n'aurait pas plus de sens si les disciples avaient volé le corps de Jésus pour ensuite risquer leur vie pendant les trente prochaines années à enseigner qu'il était toujours vivant, sans que personne n'en trahisse le secret. De simples pêcheurs ne risqueraient pas leur vie à prêcher quelque chose de faux.  
 
Cela n'aurait pas plus de sens, non plus, de croire que les disciples avaient été victimes d'hallucinations. Il est impossible que des dizaines de personnes aient fait un rêve identique, avec une tombe vide à l'appui. Les disciples n'étaient pas dupes et ils n'ont pas trompé les gens. Ils ont prêché que Jésus a été ressuscité d'entre les morts, qu'il est monté au ciel pour s'asseoir à la droite de Dieu.  
 
En entendant un tel témoignage prêché si audacieusement par des gens simples, des milliers l'ont cru. Même si nous nous fondions sur des critères du premier siècle, le récit était on ne peut plus étrange. Mais on l'acceptait d'emblée. Si Dieu avait ressuscité cet homme d'entre les morts, il devait forcément être d'accord avec son enseignement, même lorsqu'il se disait la seule voie pour obtenir le salut.  
 
3. La mort de Jésus
 
 
Si Jésus était un homme aussi bien que cela, et si Dieu était en accord avec son enseignement, pourquoi donc a-t-il permis que Jésus meure ? Quel était le but d'une mort aussi atroce ?  
 
Les premiers chrétiens n'ont pas hésité à expliquer la mort de Jésus, et de plus en plus de personnes ont cru au récit. Cela partait de Jésus qui enseignait que " le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup " (Matthieu 20:28). Jésus disait qu'il donnait sa vie pour une raison. Sa mort avait un but : c'était pour servir d'autres, pour acquitter la rançon pour les sauver. Les disciples ont dit que Jésus était mort pour que nos péchés, les erreurs commises, puissent être pardonnés.  
 
Les Juifs et les Grecs du premier siècle étaient habitués à envisager la religion comme une question de sacrifices. Jésus était un sacrifice, un paiement en quelque sorte. Il est mort à la place d'autres personnes pour les sauver. Les érudits discutent des raisons pourquoi Jésus devait mourir pour que les péchés des autres puissent être pardonnés. Il n'en demeure pas moins que c'est ce qu'il a fait. Il a donné sa vie volontiers pour nous sauver. Voilà une preuve de son grand amour pour nous : " Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous " (Romains 5:8).  
 
Pour les uns, cela fait énormément de sens. Le mal est quelque chose de grave. On ne peut simplement l'écarter comme si rien n'était. Le mal est d'une importance capitale, tel que l'atteste la mort de Jésus. Les conséquences du péché avaient un prix faramineux. La mort de Jésus nous montre non seulement la gravité du péché, mais également la profondeur de l'amour de Dieu pour nous. À leur sens, Dieu les aime grâce à la mort de Jésus.  
 
4. Les disciples de Jésus
 
 
Le christianisme s'est répandu rapidement au cours du premier siècle à cause des croyants. Ils étaient des exemples de sincérité, de foi, d'amour et de miséricorde. Ils ont laissé Christ vivre en eux. Tout comme leur Maître, ils donnaient volontiers leur vie pour servir les autres. Ils ont changé leur mode de vie et ont abandonné l'égoïsme pour aider les autres, la violence pour adopter la paix, l'avarice pour la générosité. La transformation était si étonnante que leurs amis se demandaient pourquoi ils ne vivaient plus dans la débauche, la convoitise et l'ivrognerie (1 Pierre 4:3-4). Leur vie avait changé et cela disait du bien de Jésus-Christ. Certains gens ont été convaincus de l'authenticité du christianisme simplement à cause des résultats dans leur vie (1 Pierre 3:1).  
 
Pourtant, l'exemple donné par les chrétiens aujourd'hui constitue la raison pour laquelle les gens ne sont pas croyants ! Il semble que l'Église soit remplie d'hypocrites.  
 
En un sens, c'est vrai. Dans l'Église, il y a des gens dont l'attitude et le comportement rappellent très peux ceux de Christ. Pourtant, c'est exactement où ces gens ont besoin de se trouver !  
 
L'Église n'est pas un musée de gens parfaits : c'est un hôpital pour les pécheurs. Les gens avec des défauts y sont invités. Rien d'étonnant qu'on y trouve des problèmes. C'est exactement la place où les pécheurs devraient être pour entendre le message du pardon, pour entendre le message de Jésus, pour qu'on les exhorte à être plus comme Jésus.  
 
Certes, il y a des hypocrites dans l'église. Certaines personnes aiment les avantages sociaux qu'elles y trouvent et n'ont pas vraiment soumis leur vie à Jésus-Christ. Mais il en est aussi dont la vie a été remarquablement changée par Christ. D'anciens prostitués, alcooliques, criminels coupables de délits financiers, voire même d'anciens hypocrites, témoignent que Jésus vit en eux. Pour cette raison, certains gens croient que le christianisme est authentique. La preuve les convainc.  
 
5. Le retour de Christ
 
 
Cette vie, débordante de souffrances et de difficultés, n'est pas tout ce qu'il y a. Le jour viendra où les injustices seront redressées et la justice récompensée.  
 
Dans son sermon aux philosophes à Athènes, Paul terminait ainsi : " Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils ont à se repentir, parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts " (Actes 17:30-31).  
 
Viendra un jour de jugement, un jour où tous devront rendre des comptes devant Jésus, le juge mort pour nous. Comment pourrons-nous nous présenter devant lui ? Non pas par notre propre sagesse, force ou bonté. Nous de pourrons tenir le coup que grâce à la miséricorde de Jésus-Christ, la seule voie qui mène au salut.  
 
Le christianisme enseigne la bonne nouvelle : la vie éternelle est possible par la foi en Christ. Nous pouvons vivre éternellement avec Dieu dans une joie et une paix extraordinaire ! Notre vie a un but formidable. Nos expériences, voire nos souffrances et nos chagrins, ont un but. Tout comme Jésus a été ressuscité, nous, aussi, le serons un jour si nous croyons en lui.  
 
S'il n'y a rien de plus que notre vie actuelle, elle n'est d'aucune valeur. Mais si l'éternité existe, alors cela vaut plus que tout au monde. Il y a tout à gagner au sein du christianisme et rien à y perdre. Certains gens choisissent de croire.  

Conclusion

 

Ma prière est que vous puissiez, vous aussi, rencontrer Celui qui fait aujourd’hui tout la différence dans ma vie : Dieu. Je ne vous forcerai pas la main...Chacun est libre ! Et je tiens à respecter vos choix, tout comme je vous 
remercie d’accepter les miens. Dans tous les cas, j’espère avoir pu, par ce site, éclairer un peu votre lanterne en ce qui concerne pourquoi je suis chrétien.

 

Si vous 
voulez de plus amples informations envoyer moi un courriel ou alors cliquer ici

 

 

 
 
 
 
 

 

(c) Abel Gwoda - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 17.11.2005
- Déjà 8296 visites sur ce site!